31 janv. 2014

La technosociété (4) : histoire antique de la technique

.
"Notre adoration moderne pour la technique est un dérivé de cette adoration ancestrale de l'homme devant le caractère mystérieux et merveilleux de l'oeuvre de ses mains"

Jacques ELLUL dit :

   - Que la technique a précédé la science dans l'histoire humaine ;
   - Que la magie a toutes les caractéristiques d'une technique ;
   - Que les Grecs méprisaient la technique, d'où la séparation précoce entre science et technique ;
   - Que les Romains au contraire ont été les premiers à appliquer la technique à la gestion de la société.


1. Déroulement

L'activité technique est la première de l'homme, elle a été maintes fois étudiée et décrite. Mais malgré tout ce qu'on a pu dire, personne n'a su expliquer "l'invention" : tous les discours sur la technique et son insertion dans la société ne peuvent expliquer qu'une activité qui n'existait pas existe enfin. Comment a-t-on eu l'idée de créer des outils ? comment a-t-on eu l'idée d'affiner et d'allier les métaux ?
Ironie de l'histoire des sciences, l'invention, le point de départ de toutes les techniques, reste la grande inconnue.

Techniques primitives

Au risque de paraître douteux, il faut comprendre que la magie, par son formalisme et ses objectifs, est rigoureusement une technique : la magie est un moyen de médiation, une méthode par laquelle l'homme peut influencer son environnement dans un but précis d'équilibre ou de profit.
Aujourd'hui nous rejetons officiellement la magie pour idolâtrer le rationalisme, mais il me semble que nous refusons de voir que l'ensemble des "techniques de l'homme" (citons par exemple la médecine, la communication, la pédagogie, le management) est très analogues aux techniques magiques.

  • Je reviendrai sûrement un jour sur la magie et les sciences occultes qui de toute évidence ont un lien de filiation avec la science moderne.
Ceci dit, la magie diffère évidemment de la science moderne et ce sur un point crucial : la magie ne progresse pas. C'est-à-dire ?